Article

Tenez-vous au courant de l’actualité de Studely !

En attendant les réponses des écoles et universités …

Vous venez de passer votre entretien Campus France et attendez les réponses des écoles et universités auxquelles vous avez postulé. La peur ou la hâte de connaître les résultats vous submerge peut être?

Pour relativiser cette période d’incertitude, voici quelques éléments qui soulagerons vos craintes et vous aiderons à préparer la suite quoi qu’il arrive.

Quels scénarios s’offrent à vous ?

 Une admission au choix numéro 1.

Bravo, votre dossier a plu. Que demander de plus ? Votre projet se passe comme prévu et vous pouvez sereinement penser la suite, bien qu’elle ne soit pas de tout repos. Il va falloir finaliser son dossier Campus France, commencer ses démarches de visa et préparer sa rentrée: cela relève parfois du parcours du combattant.

En effet, une autre “masse” de documents est à constituer, des nouveaux mots sont à comprendre – comme par exemple l’Attestation de Virement Irrévocable – et une nouvelle barre de passage est à franchir, car tous les visas ne sont pas systématiquement accordés.

 Pour s’assurer de réellement pouvoir partir étudier en France, il faut remplir les conditions de ressources et de logement explicitées par le Consulat de France. Un “compte bloqué” d’une somme de 7380 euros doit être envisagé et un logement en France réservé.

 

Un rejet de votre université ou école favorite.

 Ce n’est pas encore le parcours parfait de la réussite instantanée, mais vous n’êtes peut-être pas si loin. Vous devez encore attendre quelques jours pour connaître la réponse de vos choix numéro 2 et 3. Le stress monte puisque potentiellement ces autres universités peuvent ne pas vous accepter, mais tout reste encore possible. Votre projet d’études reste convaincant et votre destination de rêve pour les études est toujours ouverte à vous. Si vous êtes accepté(e) aux choix restants, vous devrez également passer par les démarches de demandes de visa auprès du Consulat de France.

Un refus de toutes les universités ou établissements publics choisis.

 Aïe, quel dommage ! Mais pas d’inquiétude, la fin du monde n’est pas prévue pour cette année. C’est décevant certes : un dossier difficile à faire, des entretiens angoissants et des espoirs reportés à plus tard. Ce n’est jamais très agréable. Surtout que vous ne savez peut-être pas encore ce que vous aller faire ensuite. Mais si ce n’est pas pour cette année, c’est pour plus tard. Vous pouvez vous améliorer et retenter votre chance à la prochaine session. Sinon, d’autres projets s’offriront à vous et vous permettront de vous épanouir.

 L’échec est une part difficile des projets de chacun de nous et arrive même au plus grands. Beaucoup s’accordent à dire qu’il est constitutif du succès à long terme, et forge le caractère des plus coriaces. Alors évidemment, l’objectif n’est pas de les accumuler mais de tout en apprendre, afin de savoir pourquoi la réussite n’est pas au rendez-vous et de puiser en soi une force qui permet de faire face à l’adversité.

Mandela affirmait “Soit je gagne, soit j’apprends”. Alors visa ou pas et en attendant de savoir quel sera votre destin, armez-vous de patience, respirer et commencer à envisager les différents scénarios.

 

dans la même rubrique

A la une

17 universités ont dit non à la hausse des frais de scolarité des étudiants extra-européens

Etudier en France : Studely vous a concocté une liste regroupant toutes les universités qui se sont opposées à la hausse des frais de scolarité concernant les étudiants étrangers....

Nos conseils

Plus que quelques jours pour finaliser ses démarches Hors DAP !

...

Nos conseils

Plus que quelques jours pour finaliser ses démarches Hors DAP !

...

Nos conseils

Vivez Noël, autrement !

...

previous arrow
next arrow
Slider

RESTEZ INFORMÉS

NEWSLETTER